Notre Histoire
Notre Vie
Saints du Carmel - Décembre
11 décembre : Ste Maravillas de Jésus 

María de las Maravillas de Jesús (Pidal y Chico de Guzman) (1891-1974) est née à Madrid le 4 novembre 1891. Elle désira dès l'enfance se consacrer à Dieu et commença très jeune à aider avec beaucoup d'ardeur les plus pauvres. Attirée par la spiritualité de sainte Thérèse de Jésus et de saint Jean de la Croix et animée par son amour pour la Vierge Marie, elle entra au Carmel de l'Escurial le 12 octobre 1919.
En 1924, elle fonda un monastère de Carmélites déchaussées à Cerro de los Angeles, centre géographique de l'Espagne, à côté du monument consacré au Cœur de Jésus, qui devait être un lieu de prière et d'immolation pour l'Eglise et pour l'Espagne. 
Au cours de la persécution religieuse, Mère Maravillas brilla par son esprit de réparation, par sa force, sa sérénité et sa confiance dans le Seigneur. Elle fonda par la suite dix autres Carmels, dans des lieux appartenant à la tradition de sainte Thérèse et de saint Jean. Prieure pendant de nombreuses années, elle forma ses consœurs par le témoignage de ses vertus et se distingua par sa vie mystique, son ardeur apostolique et la bonté unie à la fermeté envers celles qui la considéraient comme une véritable mère.
Elle mourut au Carmel de La Aldehuela, le 11 décembre 1974. Elle fut béatifiée et canonisée par le pape Jean-Paul II.


14 décembre : Saint Jean de la Croix, ocd, prêtre et docteur de l'Eglise 
 
Juan de Yepes (1542-1591), naît dans une famille pauvre. Il entre chez les carmes à Medina del Campo et suit des études universitaires à Salamanque. Il songe à devenir chartreux lorsque Thérèse d'Avila le convainc d'être un des premiers carmes réformés. Incompris et jalousé, considéré comme rebelle, ses supérieurs finissent par le mettre en prison au couvent de Tolède : c'est là qu'il vivra une profonde expérience spirituelle et composera « Le Cantique spirituel ». Au bout de 9 mois, après s'être évadé , il reprend la Réforme aux côtés de sainte Thérèse. Il meurt à Ségovie dans l'oubli et la dépossession de toute responsabilité, victime des opposants à la réforme. Il est enterré au carmel d' Ubeda. Ses œuvres : La Montée du Mont Carmel, La Nuit Obscure, Le Cantique Spirituel, La Vive Flamme d'Amour, les « Romances », sont des guides dans notre montée vers Dieu. Il est docteur de l'Eglise et patron des poètes espagnols. 


16 décembre : Bienheureuse Marie des Anges 
 
Marie des Anges (1661-1717), cousine de saint Louis de Gonzague, entra au carmel de Turin à 14 ans. Elle y connut la nuit de la foi et se livra à des pénitences extraordinaires. Sa prière continuelle, l'intérêt et l'affection qu'elle portait à tous, firent que sa réputation se répandit et qu'on venait la consulter, même avant de partir en guerre.