Notre Histoire
Notre Vie
Novembre - Saints et Bienheureux -
5 novembre : Bse Françoise d'Amboise, moniale de N.O*

Françoise d'Amboise (1427-1485) épouse Pierre II, duc de Bretagne, à l'âge de 15 ans. Veuve à 30 ans, elle fait le vœu de ne pas se remarier. Aidée par Jean Soreth, père général des Carmes elle fonde un couvent de carmélites au Bon Don, près de Vannes ; elle y prend l'habit. Son attention envers les pauvres, son attachement à Marie, son ardeur à entretenir la ferveur de la vie religieuse, son amour de l'Eucharistie caractérisent, parmi d'autres traits, la physionomie spirituelle de la «bonne Duchesse».


6 novembre : Bse Josefa Naval Girbés, terciaire carmélitaine

Née en 1820 dans le diocèse de Valence (Espagne), elle se consacre dès sa jeunesse au Seigneur, puis devient membre du Tiers-Ordre du Carmel. Elle s'investit dans sa paroisse dans un esprit de simplicité et de grande charité, animée par une intense vie de prière. Elle meurt en 1893.


7 novembre : Bx François de Jésus-Marie-Joseph Pala y Quer, prêtre de N.O*

François Palau y Quer (1811-1872), devenu carme déchaux en 1832, fut contraint de mener sa vie religieuse en dehors du cloître en raison des événements politiques de l'Espagne d'alors. Conscient que l'Eglise est tout autant un mystère à vivre qu'une vérité à croire, il fonde «l'Ecole de la Vertu» à Barcelone et les congrégations des sœurs et des frères du Carmel Missionnaire Thérésien.


8 novembre : Sainte Elisabeth de la Trinité, ocd

Dès l'âge de 7 ans, Elisabeth Catez (1880-1906) reçoit la grâce de vaincre, pour l'amour du Christ, un tempérament difficile. Pianiste virtuose, jeune femme brillante, son cœur n'est rempli que du désir de se consacrer à Dieu dans la vie religieuse. Pourtant, devant le refus de sa mère, elle doit se plier aux obligations de la vie mondaine. Elle entre au Carmel de Dijon à 21 ans. Elle reçoit, à la faveur de l'enseignement d'un religieux, de grandes lumières sur la présence des trois Personnes divines en son âme. Elle désire que sa vie ne soit qu'un rayonnement de la vie du Christ aimé ; en Lui, elle se sent appelée à être pour Dieu une «louange de gloire». Terrassée par la maladie d'Addison qui lui provoquent de terribles souffrances, ses dernières paroles ont été : «Je vais à la lumière, à l'amour, à la vie..» 
Elle a été canonisée par le pape François le 16 octobre 2016.


14 novembre : Tous les saints de notre Ordre

Les saints ne sont pas forcément ceux qui ont fait des actions d'éclat: nombreux sont ceux qui, dans l'anonymat du cloître et la monotonie de la vie quotidienne, ont vécu sans bruit, parfois à l'insu de leurs soeurs et de leurs frères, les conseils évangéliques jusqu'à l'héroïsme. Ils voient maintenant face à face ce Dieu qu'ils ont aimé et désiré. 
 

15 novembre : Commémoration de tous les défunts de notre Ordre 

Chaque Ordre religieux, dans un esprit de fraternelle affection, fait mémoire de ses défunts ; ils attendent la Résurrection. Notre prière est un appel à la miséricorde dans l'attente du retour du Seigneur.


19 novembre : Bx Raphaël Kalinowski, prêtre, de N.O.*

Joseph Kalinowski (1835-1907), polonais, né à Vilna, a été officier dans l'armée russe. Amené à commander l'insurrection polonaise en Lithuanie, il est condamné à dix ans de déportation en Sibérie où il fait preuve d'une immense charité. Libéré, il vient à Paris comme précepteur du jeune prince Auguste Czartoryski qui deviendra salésien et sera béatifié. A 42 ans, il entre chez les Carmes en Autriche sous le nom de Raphaël de Saint Joseph et restaure la province carmélitaine de Pologne avec l'aide de deux Pères venus de France.


29 novembre : Bx Denis et Rédempt, martyrs de N.O.*


Pierre Berthelot (Frère Denis de la Nativité) nait à Honfleur le 12 décembre 1600 et fait une carrière de navigateur. A 35 ans, se trouvant à Goa, il décide d'entrer chez les Carmes et se fait remarquer par sa vie de prière. Une ambassade portugaise devant se rendre auprès du Sultan de Sumatra, il est choisi comme chapelain et interprète. Il est accompagné par un ancien soldat devenu Carme, Frère Rédempt de la Croix. Emprisonnés dès leur arrivée, on essaie de leur faire renier leur foi: condamnés à mort, ils sont exécutés le 29 novembre 1638.


* "de notre Ordre" signifie avant la réforme thérésienne ou couvent appartenant à l'ancienne observance